Devrons-nous choisir entre hier et demain ?

En période de difficultés économiques, le budget devient un critère essentiel, mais les choix ne sont pas que financiers: il faut souvent arbitrer entre des options sociales et culturelles. Nous avons évoqué le désarroi des collégiens et leurs avis partagés sur l'utilité des options latines et grecques, alors que le chômage s'étend toujours.

Sur un autre plan, si vous et moi sommes ravis chaque fois qu'un chantier révèle des trouvailles insoupçonnées, d'autres le sont beaucoup moins. Lorsque les sondages mettent au jour (à Artenay) une ferme gallo-romaine sous une future zone industrielle, le Conseil Général est consterné. Les fouilles d'archéologie préventive coûtent de plus en plus cher et certaines entreprises cherchant un terrain ailleurs, des emplois s'évaporent.

Dans l'Aude, les engins de chantier ont récemment écrasé un site médiéval pour y implanter une éolienne. Mais le débat le plus significatif se tient à Bourges depuis un an. Catastrophe à la Mairie: des thermes gallo-romains ont été révéles lors de la rénovation de la Maison de la Culture. Le choix s'impose entre budget, culture et… culture.

Enfin, le 3 septembre dernier, le Musée du Louvre a lancé l'opération "Tous mécènes" en vue de la restauration de la Victoire de Samothrace et du grand escalier où elle trône, parcouru chaque année par 7 millions de visiteurs. Parmi les 4 millions d'euros nécessaires à cette opération, trois ont été réunis grâce à des mécènes institutionnels. Il reste un million à trouver, et la souscription est ouverte jusqu'en fin décembre. Les citoyens que nous sommes devront-ils un jour choisir entre Culture et Téléthon? Que notre époque est parfois compliquée!

En Grèce, lors des terribles incendies de 2007 qui ont ravagé l'ouest du Péloponnèse, les Canadairs se sont acharnés à sauver le site archéologique d'Olympie. Les flammes parvenaient à quelques mètres du musée, alors que tout autour, des habitations et des champs d'oliviers brûlaient.

De tels choix sont toujours douloureux. Entre un drame humain d'aujourd'hui et un irremplaçable patrimoine millénaire, qui choisirait quoi?

René Kauffmann

Ce contenu a été publié dans Les éditos, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.