Le progrès c’est ringard, le Savoir c’est top!

Posons-nous tout d'abord la question: qu’est-ce que le progrès? En 3000 ans, l’homme n’a pas changé. Il a toujours les mêmes passions, la même capacité intellectuelle. Il s’émerveille toujours des mêmes choses, et l’art (ou plutôt les arts) de l’Antiquité n’a rien à envier aux créations contemporaines.

La seule chose qui ait progressé, c’est la Connaissance, qui, transmise de génération en génération, s’est enrichie jusqu’à nos jours. Et l’évolution des techniques, alors? Et bien, elle n’a fait que bénéficier du progrès des connaissances et les mettre en pratique. Et, soyons juste, en créant de nouveaux outils, elle a contribué en retour à l’extension des connaissances. Vive l’électricité, l’informatique, la médecine et ses merveilleux appareillages. "Vive beaucoup moins" les armes nouvelles, et surtout cette soif du "dernier modèle" de smartphone par exemple.

  

Avant, après : 1983-2013: le mobile rapproche-t-il les humains?

Tout progrès devrait être accompagné d’une amélioration de notre vie. Est-ce encore le cas ? Les agriculteurs les plus pauvres sont contraints d’acheter des semences chaque année, les nouvelles variétés étant productives, mais incapables de se reproduire – ce qui fait bien l’affaire des industriels qui les fabriquent. Les "vieux" sont nuls: ils ne savent pas se servir d’un GPS. Est-ce pire que de ne pas savoir se servir d’une carte quand le GPS est en panne?

Quel rapport avec l’Antiquité, direz-vous?

N'est-il pas urgent d’expliquer à tous nos jeunes que tout ce que nous pensons, d’autres hommes le pensaient déjà il y a des millénaires, que la beauté des oeuvres, ils l’appréciaient déjà et la maîtrisaient aussi bien (sinon mieux) que nous, que nous ne sommes aujourd’hui ni plus intelligents, ni plus vertueux et qu'ils ont créé des merveilles comme nous n’en faisons plus?

Bref, le moment est venu de montrer que le progrès ne doit pas se résumer à subir une mode. Si les savoirs se sont immensément enrichis depuis l’Antiquité, il est temps de porter plus d’attention à la Connaissance qu’aux produits manufacturés que, grâce à elle, une petite minorité nous impose. Soyons fiers de nos Savoirs, et non de ces choses que l’argent se procure (pour enrichir qui?). Profiter d’une évolution choisie par d’autres n’est pas un progrès pour nous-mêmes.

Il est vital que chaque individu de chaque génération comprenne combien il doit prendre soin de ses connaissances et de ses valeurs. Sinon, qu’aura-t-il à transmettre?

Le tableau numérique remplace le vieux tableau noir. Le niveau de nos élèves s’est-il amélioré d'autant?

Ce contenu a été publié dans Les articles, avec comme mot(s)-clé(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.