Le vieux français de 2006

Il suffit de se rendre sur un forum (internet, pas celui d’une ville romaine) ou de recevoir un sms pour se demander si ce que nous avons appris à l’école, dans les années 1960, n’est pas à ranger dans les langues anciennes.

Peut-être pourrez-vous répondre à cet intervenant qui pose, sur le forum de Facebook, la question suivante (toutes ces citations sont authentiques) :

« Bonjour je voulais savoir ce que signifier les chiffres en bleu inscrit a coter de amis proche. J’ai fait le test de laisser que un amis pour voir si ca corresponder avec le nombre de publication mais rien. Si moi je ne voit que une ou deux publication dans la journee,le chiffre a coter de amis proche m’indique par exemple, 12. mais 12 quoi? »

Je ne citerai pas d’autres exemples, certains diraient laisse faire ceu ki savent esaye pa dfaire genre wesh jc parler lwsh nan mais srx !!. A part ça, koi29?

Un texte bilingue français 2006-2015

Un texte bilingue français 2006-2014

Eh bien, j’ai découvert en décembre 2014, dans une grande surface, le premier panneau bilingue « vieux français de l’an 2006 / français moderne de l’an 2014 ».

On y apprend que Cliquez sur « j’aime » et sélectionnez « recevoir les notifications » (version 2006) se dit en 2014 « Likez et suivez le mouv’ ».

On a beau être optimiste et défendre l’enseignement des langues et cultures de l’Antiquité, on a beau se trouver déconcerté lorsque des jeunes vous disent que la lecture de Victor Hugo est difficile du fait qu’il écrit en vieux français, voilà qui est de nature à remettre en cause notre notion de langue ancienne…

Ce contenu a été publié dans Les éditos, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.